La Grange du Sommelier > Pascal Delfosse  
 

Retrouvez moi sur Vivacité tous les samedis de 9h30 et 10h... et sur No Télé rubrique "Delices et Tralalas..."


Pascal Delfosse

 

Originaire de Renaix, mais aujourd’hui installé à Saint-sauveur, dans l’entité de Frasnes-Lez-Anvaing, Pascal Delfosse fait partie de la grande confrérie des maîtres ès oenologie qui ont remporté le titre de "Premier sommelier de Belgique".

S’il s’est tourné depuis quelques années vers le négoce en vins et l’organisation de séminaires dans les grandes régions viticoles françaises, ce défenseur du bon goût est aussi l’initiateur du premier "Wine Bar" du Pays des Collines.

Une véritable aubaine pour les gourmets!


 

Pascal sur "No Télé" rubrique "Delices et Tralalas..."

Pascal Delfosse, meilleur sommelier de Belgique 1984-85

Maître sommelier des vins de France, meilleur sommelier de Belgique 1984-1985, professeur d’oenologie à l’ITE de Mouscron ou expert en vins auprès d’émissions de TV de NO TELE et en radio auprès de Vivacité (RTBF), le choix serait vaste si nous voulions citer les distinctions et qualités de Pascal Delfosse. Aussi nous limiterons-nous à le présenter comme un véritable amoureux du vin qui a choisi comme métier de communiquer sa passion et, surtout, de conseiller au mieux ses clients, amateurs du vin comme lui.

Au lendemain de la production d’un grand millésime dans la plupart des vignobles européens voire au niveau mondial, les châteaux les plus réputés annoncent des bouteilles à des prix parfois intouchables par le commun des mortels. C’est le moment ou jamais pour les conseillers de bon sens d’intervenir et de ramener à la sagesse ceux qui les écoutent.

Si nous l’avons choisi comme invité du mois, c’est parce que Pascal Delfosse est avant tout amateur de la vie et défenseur de ses meilleurs atouts dont le vin et une bonne table font partie.

Aujourd’hui, Pascal Delfosse partage son temps entre son commerce de vin à Saint-Sauveur (depuis 25 ans) et les différents cours qu’il prodigue. Dans le choix des vins qu’il propose à sa clientèle, il met toujours l’accent sur le rapport prix-plaisir. Et de proposer des vins-alternatives face à la folie des premiers crus notamment de Bordeaux, de la Bourgogne ou de la Champagne. Et dans son bar-à-vins, il mettra l’accent sur l’harmonie du mariage entre les vins et les plats. Avec pour mot d’ordre de ne jamais dépasser 50 euros par bouteille, le flacon le moins cher étant vendu à 4,5 euros.

Pour Pascal Delfosse, il convient de retenir une trilogie parmi les 10 derniers millésimes : 2003, 2005 et 2009 pour l’ensemble de la France. En revanche, pour l’Alsace d’où il revient, c’est le millésime 2008 à retenir en blanc. Ce sera le cas également pour le cépage sauvignon où la chaleur excessive de 2009 a moins convenu.

« Mais revenons en Belgique, commente Pascal Dalfosse, où les caves des particuliers contiennent le plus souvent 95% de vins rouge, et seulement 5% de blanc. Chaque consommateur reste libre de son choix. Mais j’estime qu’il faut rétablir un certain équilibre et que les vins blancs actuels méritent plus d’attention».

Nous apprécions sans détour les « gens du vin » qui pratiquent leur métier avec talent et amour. Comme nous avons déjà eu l’occasion que c’était le cas de Pascal Delfosse…



Article par Bernard GEERAERD